Chroniques littéraires,  Littérature italienne,  Mes conseils de lecture

L’amie prodigieuse d’Elena Ferrante

Résumé :

« Je ne suis pas nostalgique de notre enfance: elle était pleine de violence. C’était la vie, un point c’est tout: et nous grandissions avec l’obligation de la rendre difficile aux autres avant que les autres ne nous la rendent difficile.»
Elena et Lila vivent dans un quartier pauvre de Naples à la fin des années cinquante. Bien qu’elles soient douées pour les études, ce n’est pas la voie qui leur est promise. Lila abandonne l’école pour travailler dans l’échoppe de cordonnier de son père. Elena, soutenue par son institutrice, ira au collège puis au lycée. Les chemins des deux amies se croisent et s’éloignent, avec pour toile de fond une Naples sombre, en ébullition. 

L’amie prodigieuse, Le nouveau nomet Celle qui fuit et celle qui restesont les trois premiers tomes de la saga d’Elena Ferrante, qui se conclut avec L’enfant perdue.

L’amica geniale, Traduit de l’italien par Elsa DamienÉditions Gallimard, Collection Folio, 2014429 pages

Mon avis :

Le roman d’Elena Ferrante m’a énormément plu ! C’est un joli voyage à Naples, au XXe siècle, dans les années 50 et parallèlement, un voyage dans les années de ma propre enfance.

Pendant la lecture, j’ai pensé à toutes ces années scolaires, à mes camarades, meilleur(e)s ami(e)s et nos petites histoires. La différence de temps et de lieu est bien évidemment immense, mais c’est une véritable réussite d’Elena Ferrante de sortir ce que nous avons déjà un peu oublié. 

L’histoire et les discours présentés dans le livre semblent peut-être trop enfantins, mais rappelez-vous comme vous étiez enfant. Est-ce que chaque obstacle, n’a pas signifié la fin du monde ? Chaque histoire d’amour n’a pas été un drame de Shakespeare ? La réalisation de chaque rêve, ne devenait pas le but unique et le plus important, l’être ou ne pas l’être ?

L’image de Naples après la guerre passe un peu à côté et ce contexte historique n’a pas autant d’importance que je le souhaitais en achetant cet ouvrage. En revanche, les personnages sont uniques et très bien développés. D’abord, il faut distinguer la relation / l’amitié d’Elena et Lila, autour de laquelle tout se joue. Ensuite les personnages liés avec leur environnement, tellement différents les uns des autres, les personnages marquants, qui jouent chacun un rôle important dans la construction globale de ce roman. On devient rapidement très attaché aux personnages, ce qui crée ce sentiment de perte ou de vide quand la lecture se termine. Leurs histoires, problèmes, réussites ou drames deviennent les nôtres également.

Je vous admets que j’ai passé un très bon temps avec ce roman et il a provoqué beaucoup de sentiments chez moi. Je me suis amusée, reposée, j’ai rigolé, mais aussi je me suis énervée (milles fois !), parfois j’étais bouleversée ou en colère, ne disant même pas que je n’aime vraiment pas Lila ! 🙂

Très souvent, je ne lis pas des nouveautés/bestsellers juste après leurs parutions, les livres dont tout le monde parle et admire. Je reste plus méfiante. Heureusement, cette fois-ci, j’ai écouté les conseils de mes amies et je ne suis pas passé à côté de ce livre. Un vrai coup de cœur !

Il ne me reste plus qu’à acheter les trois volumes suivants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *