Chroniques littéraires,  Littérature française,  polar

ENTRE LA RÉALITÉ ET LA FICTION. « RÊVER » DE FRANCK THILLIEZ

4EME DE COUVERTURE :

« Psychologue réputée pour son expertise dans les affaires criminelles, Abigaël souffre d’une narcolepsie sévère qui lui fait confondre le rêve avec la réalité. De nombreux mystères planent autour de la jeune femme, notamment concernant l’accident qui a coûté la vie à son père et à sa fille, et dont elle est miraculeusement sortie indemne.

L’affaire de disparition d’enfants sur laquelle elle travaille brouille ses derniers repères et fait bientôt basculer sa vie dans un cauchemar éveillé… Dans cette enquête, il y a une proie et un prédateur : elle-même. »

Vous arrive-t-il souvent de rêver? Des rêves sympathiques, paradoxales, érotiques, des cauchemars?

Juste avant de débuter ce polar, je n’ai pas rêvé pendant un long moment, ce qui n’est pas habituel pour moi. Mais, après le premier jour de la lecture, j’ai fait des rêves riches dans leur forme. Je trouvais cela assez incroyable, d’autant plus que je rêvais à nouveau presque chaque nuit.

La raison pour laquelle cela m’est arrivée ? Je l’ignore, mais je dirais plutôt que c’est une ambiance crée par l’écrivain. Le fait d’avoir mélangé la réalité avec la fiction (les rêves) est perturbant dans ce livre. Avant tout, la ligne très fine qui les sépare. Premièrement, j’ai pensé que cela me dérange beaucoup trop, que je suis perdue. Finalement, je ne suis pas capable de dire quand, je me suis rendue compte, que je suis l’enquête sans aucun problème.

Thilliez nous présente le personnage d’Abigaël et permet au lecteur de la connaître suffisamment bien, pour qu’il puisse ressentir la joie ou le chagrin, selon une situation mise en scène. Il construit parfaitement un lien entre ce personnage principal et le lecteur. Abigaël travaille sur une affaire criminelle très compliquée, dans laquelle un homme kidnappe des enfants. Il est toujours un coup d’avance, ce qui amène l’équipe à penser qu’il pourrait y avoir un indique. La situation se complique après l’accident terrible dont sa fille et son père sont morts. Et ensuite encore plus, quand la psychologue perd conscience de notion d’une partie de la réalité. Elle redécouvre alors les détails de son enfance et avant tout, l’histoire de son père.

Connaissez-vous Agatha Christie ? Enfin, quelle question… la Reine du Crime.

J’ai choisi, entre autre, ses romans policier pour analyse littéraire dans mon mémoire pendant mes études en Pologne, et pars conséquent j’ai du apprendre le déroulement d’un polar avec toute sa caractéristique. Je vous l’admets que je ne pouvais nullement deviner la fin chez Christie, mais d’autres romans policier, malheureusement, ne pouvaient plus me surprendre.

Dans « Rêver », assez rapidement, j’avais une petite idée de qui a kidnappé les enfants. Je me suis donc posée une question : est-il possible que ce soit aussi évident ? Malheureusement, je dois admettre que j’ai deviné quelques points importants, mais cela n’a pas changé ma surprise à la fin de l’histoire.

Concernant l’écriture de l’écrivain, son langage littéraire est très aisé pour le lecteur, pars conséquent le roman est agréable à lire et se lit particulièrement vite. C’est un des romans ou nous consacrons une heure en pensant que cela dure 5 minutes. Seulement une chose m’a un peu dérangée. Parfois, l’auteur évoque, pas nécessairement, les choses trop évidentes, que le lecteur a déjà comprises. Il ne laisse donc pas d’espace pour la réflexion individuelle. Tout est dit…

A QUI PUIS-JE LE CONSEILLER ?

Si vous êtes en vacances, que vous avez du temps, que vous êtes fatigués ou que quelque chose prend votre tête en ce moment, ou tout simplement, que vous n’aimez pas la littérature « dure », plus exigeante, c’est une lecture parfaite pour se détendre et passer un bon moment avec un livre. Grace à l’écrivain, nous rentrons dans l’histoire très vite et nous ne pouvons plus lâcher ce livre.

Un petit mais pour les mamans (!), si vous êtes très sensible par rapport aux enfants, peut-être il faut mieux essayer un autre roman policier de Monsieur Thilliez 

Si je vous ai donné envie de le lire, bonne lecture !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *